15/01/2004

Ligue Européenne à Jodoigne: Belgique - Grèce 3-1

Les frères Saive rassurent

Grande réussite pour la première recontre d'une équipe nationale à Jodoigne. Si Bratanov a commis le seul faux-pas, Jean-Mi a vite rassuré tout le monde.

 

L'équipe nationale belge et Jean-Michel Saive s'exportent parfaitement. La preuve en a encore été donnée hier soir à Jodoigne où ils étaient plus de 1100 personnes pour assister au troisième match de notre sélection nationale dans le groupe D de la Ligue européenne.

Après le sec 0-3 encaissé contre les Tchèques à Namur, les hommes de Didier Leroy - qui officiait pour la dernière fois comme entraîneur national en Belgique   avaient à coeur de renouer avec la victoire face à de redoutables grecs.

Jean-Michel a vite rassuré ses supporters en écartant assez facilement Kalinkos Kreanga, le meilleur joueur grec et actuel numéro 3 en Europe. Battu 3-0, le Grec a constamment cherché ses marques alors que notre numéro 1 ne lâchait pratiquement rien après avoir juste été quelque peu accroché dans le premier set (11-9, 11-6, 11-5). La suite n'allait pas être aussi facile.

Sous les yeux admiratifs de Marc Wilmots, qui a joué les intermédiaires, pour l'organisation de ce match en Brabant wallon, Jean-Michel laissait en effet la place à son frère Philippe et au premier des deux «  défenseurs  » grecs, Daniel Tsiokas.

Une tâche ardue vite confirmée avec le Grec qui file rapidement à 0-2. Petit à petit, Philippe trouve la parade pour rétablir l'égalité (2-2), non sans mal, face à un Tsiokas très accrocheur mais qui va petit à petit perdre les pédales en ratant notamment l'élémentaire dans le cinquième set. Philippe ne rate plus grand-chose et creuse rapidement l'écart et même s'il se fait remonter de 9-2 à 9-8, il marque le deuxième point de la Belgique (2-0). Martin Bratanov ne fait douter Gionis qua dans le troisième set, mais sa défaite (2-1) permet au public de revoir Jean-Mi une deuxième fois, face, cette fois, à celui qui l'avait vaincu en finale des championnats d'Europe juniors. C'était juste il y a... vingt ans, et même si Saive a rapidement pris les devants, le troisième set nous a réservé quelques beaux moments et permet au Grec de revenir à 2-1. Le Belge rassure ensuite tout le monde au quatrième set et la Belgique s'impose 3-1 et se place idéalement pour se qualifier pour l'Euro 2004 au Danemark avant les trois derniers des six matches de ce mini-championnat.

Nicolas MAMDY

BELGIQUE-GRECE 3-1

Jean-Michel Saive bat Kalinkos Kreanga 11/9, 11/6, 11/5 (1-0) ; Philippe Saive bat Daniel Tsiokas 7/11, 9/11,11/8, 11/8, 11/9 (2-0)  ; Panglotis Gionis bat Martin Bratanov 11/3, 11/6, 13/11 (2-1)  ; Jean-Michel Saive bat Daniel Tsiokas 11/4, 11/7, 10/12, 11/4 (3-1).


(TE,14/1/2004)

 

Source: Vers l'Avenir


14:50 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.