09/02/2004

Réactions de Jean-Mi après son élimination...


Saive n’avait besoin que de 2 sets

09 février 2004


Le visage est marqué. Non par la fatigue mais par une énorme déception. Jean-Michel Saive est sorti du vestiaire abattu. Pire. Je suis dégoûté, explique-t-il. Je savais que la poule était équilibrée, que chacun pouvait gagner ou perdre contre tout le monde. Résultat des courses : cela s’est joué à l’average car aucun n’a dominé le groupe. Et pour moi, cela s’est joué à une ou deux balles près. Mais ce qui m’écœure, c’est qu’à un set partout et 8-7 contre Schlager, et jusqu’à la fin du quatrième set, il a fait 80 % de ses points avec des filets ou des coins de table. On pouvait faire une barre sur une feuille de papier à chacun de ses points chanceux. Mais je n’ai pas de commentaires à faire à cela car ce n’est jamais une bonne excuse.

Effectivement. Malheureusement, cela a trop perturbé le Liégeois dont l’attitude trahissait d’évidents signes d’énervement au détriment de sa combativité, ce qui est toujours préjudiciable sur le niveau de son jeu.

Je savais qu’il me fallait deux sets pour aller en quarts.

C’était bien parti car après la première manche, Schlager était à la rue. Il n’avait pris qu’un set contre Maze et je menais déjà 1-0. Puis, il a tout rentré dans le second.

On connaît le déroulement de la suite. Restait le cinquième set.

Il commence sur sa spirale positive et je ne parviens jamais à passer devant.

Le Top 12 2004 s’arrêtait donc prématurément alors qu’il laissait percer de belles promesses. Parce que le niveau de jeu de Saive avec La Villette permettait de penser à de bons résultats. Une pensée sur laquelle venait se greffer un bon tirage au sort, même si l’Autrichien Schlager est le surprenant champion du monde en titre.

Mardi, c’est le retour à l’entraînement pour préparer notre déplacement à Ochsenhausen, souffle-t-il comme pour exorciser ce voyage à Francfort qui ne restera pas gravé dans sa mémoire. Il vient en effet d’y récolter son plus mauvais résultat dans l’épreuve depuis sa… première participation, en 1990. C’était déjà en Allemagne, à Hanovre.•

E. Px

source: www.sportenligne.be



11:17 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.