14/10/2005

Grenzau-Villette

Tennis de table - Le danger se nomme Cheung Yuk (14/10/2005)
La Villette se déplace ce soir à Grenzau dans le cadre de la Champions' League

BRUXELLES Grenzau-Villette... Voilà un grand classique! Bien avant la création de la Champions' League, les deux clubs se sont régulièrement retrouvés face à face, et les Carolos en sont toujours sortis vainqueurs. Mais seulement voilà: depuis qu'ils ont été -injustement...- dépossédés de leur couronne, Jean-Michel Saive et les siens ne sont plus invincibles. Et ils le savent. Doit-on rappeler qu'en match d'ouverture à Gloska, le Royal s'en était tiré par le chas de l'aiguille, après la défaite de Vladimir Samsonov face à Wang Zenghyi?

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Grenzau partage la tête avec la Villette. Les Rhénans se sont imposés sur le fil à Hennebont (2-3) avant d'écraser Gloska (3-0) en faisant tourner leur effectif. Le leader aux points du club, le Polonais Lucjan Blaszczyk (28e mondial), de même que l'Allemand Zoltan Fejer-Konnerth (45e) ont disputé ces deux rencontres, en tant, respectivement, que numéros un et trois. Le Néerlandais Trinko Keen (31e) avait joué en Bretagne mais avait cédé sa place au Chinois de Hong Kong Cheung Yuk (42e) pour la deuxième journée. C'est sans doute de ce dernier que viendra le principal danger pour Jean-Michel Saive et les siens.

Justement, quelle formation se prépare à aligner, de son côté, le coach hennuyer Dubravko Skoric? L'effectif complet est parti hier après midi pour l'Allemagne mais tout porte à croire que le Russe Alexei Smirnov, victime d'une élongation lundi à l'entraînement, ne puisse tenir son poste, ce qui entraînera la titularisation du Français Patrick Chila. Ce dernier tient heureusement la grande forme: il vient de (re)bondir au classement mondial, passant de la 43e à la 35e place...

Désormais 35e mondial,

Patrick Chila en numéro 3?

Tactiquement, le Parisien devrait être aligné en numéro trois, ce qui lui permettra d'éviter sa bête noire habituelle en la personne de Blaszczyk. Saive glisserait alors en numéro deux et Vladi garderait naturellement son rôle de leader.

«C'est sans doute bien pensé mais en face, je suis sûr qu'ils nous réservent une surprise», devine un Jean- Michel Saive toujours invaincu après deux matches. Sachant que Cheung Yuk n'a fait qu'une bouchée du fameux Wang Zenghyi qui avait battu Samsonov et Smirnov lors du match d'ouverture de la saison, le Royal doit s'attendre à une chaude réception dans la vieille salle rhénane qui va vibrer au ryth- me de la fameuse cloche installée au-dessus du kop. Début de la rencontre ce soir à 19h30...

Dominique Deprêtre

© Les Sports 2005

www.dhnet.be

 


09:22 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.